mercredi 11 novembre 2020

CHAPELLE SAINT LAZARE

 

 

 

 

 

 

 


Un peu d'histoire:

LEPROSERIES (XII e Siècle- XV e siècle)

« Sur le chemin de Saint Lazare »

Définition : Léproserie (ladrerie, maladrerie) est un lieu d’isolement et de prise en charge pour les malades de la lèpre. On les trouvait au bord des routes, en dehors des villages, et souvent vers un point d’eau (rivière, étang, puits).

 Les lépreux vivaient en reclus, travaillaient la terre et la vigne (le vin non seulement utilisé comme boisson, servait à désinfecter les plaies) et vaquaient à leurs occupations (cuisine etc…)

Ils étaient soignés par des religieux rattachés à un Hôtel-Dieu ou par des laïques.

A Ferrières, à la maladrerie était rattachée la chapelle Saint Lazare (XIIe s) située en haut du village.

 Il convient de citer le don qui en fut fait à l’Hôtel Dieu par le roi Louis XIV, en octobre 1696.

Cette chapelle à nef unique (20mx 8m) se termine par une abside semi-circulaire. Un élément architectural, situé dans le chœur, côté sud attire l’attention : en plus des trois fenêtres de l’abside, est rapporté un oculus orienté dans l’axe de la basilique située en contrebas (Abbatiale St Pierre-St Paul). Etait-il destiné à transmettre la flamme ardente allumée lors des prières à l’intention des bienfaiteurs ou des membres de la confrérie de la Charité créée en 1628 et deviendra Hôtel-Dieu en 1762.

La porte principale est située au nord, en relation avec une voie d’accès et vraisemblablement avec un bâtiment de soins. Au- dessus d’un arc en façade, le fronton porte une pierre datée de 1460, date de restauration sous l’abbatiat de Jean VI Chaudard (1457).

Des loges pour les malades pouvaient se trouver au revers de la colline, parallèlement à la Cléry. Une porte étroite sur la gauche de la façade ouest, a été percée au XIIIe siècle, vraisemblablement réservée au passage d’une personne, le prieur. Sans doute était-elle destinée à l’accès à un logis en prolongement de cet axe ? Une galerie reliant la chapelle à ce logis, comprenant une cave voûtée, pouvait exister.

 Au centre de cette façade, une porte a été aménagée au XVe siècle-début du XVIe, tandis qu’à droite apparaît une ouverture carrée.

  Note Archives mairie de Ferrières :

 La chapelle sera adjugée en 1793 au citoyen Fortin, puis à un maître de poste de Fontenay et en 1857 au sieur Simon. La description de la chapelle est de Mme Janine Bonnefoy (extrait du fascicule « sur le chemin de St Lazare » septembre 2008)